Extension

Les différents types d’extensions de cheveux

Les extensions, c’est quoi ?
Votre coiffeur allonge ou fournit de l’épaisseur à votre chevelure en ajoutant des mèches.
Vous devez avoir des cheveux en pleine santé, car les extensions les fragilisent. Ensuite, leur poids peut constituer une véritable gêne chez certaines personnes.

Avant Pendant Après

Trois types extensions de cheveux vous ont proposés :

  • A chaud : pour une tenue longue durée, les extensions sont fixées à l’aide d’une capsule de kératine (résine synthétique), qui est chauffée avec un appareil de soudure. Petit bémol : le cheveu ne peut respirer à l’endroit ou est posée la capsule. Du coup, impossible de garder les extensions plus de 4 mois et il faut patienter 2 deux mois avant de renouveler la pose, afin de laisser la fibre respirer.
     
  • A froid :
    - 1ère méthode, pour les cheveux épais, les mèches sont fixées aux cheveux naturels à l’aide d’une bague en cuivre, serrée à la pince. Une solution qui respecte la fibre, et permet de renouveler la pose aussi souvent que vous le souhaiter, mais cette méthode adhère moins bien. Elle est déconseillée aux cheveux fins et aux adeptes du brushing.
    - 2ème méthode, mèche par mèche, votre coiffeur colle les rajouts grâce à une colle végétale, la « kératine de synthèse ». cette technique constitue la technique la plus respectueuse pour vos cheveux.
     
  • A clip : la méthode la plus facile, il suffit de clipper les rajouts en forme de bandes sur vos cheveux en jouant sur les effets de couleur, de volume et de longueur. Il d’agit en réalité plutôt de postiches réutilisables selon votre humeur. A noter, pour discrétion totale, posez les bandes uniquement sur l’arrière de la tête.
     

Pour éviter la formation de nœuds :

Vos cheveux continuent de pousser, même si vous ne le remarquez pas. Résultat : des nœuds se forme au niveau des points d’attache. Ainsi, brossage, brushing, shampooing, soins, etc., rien n’est laissé au hasard pour éviter ce phénomène et nourrir en profondeur votre cuir chevelu.

  • Le brossage : matin et soir, coiffez-vous avec une brosse à poils doux.
     
  • Le brushing et le lissage : pour ne pas fragiliser les points d’attache au moment du brushing, utilisez une brosse ronde « spécial brush ». pour le lissage, maniez avec précaution votre fer à lisser. Ce dernier ne doit pas être en contact avec les points d’attaches. En effet, sous chaleur, la kératine fond.
     
  • Le shampooing : certains shampooings sont plus au moins agressifs. De ce fait, pour préserver la kératine, succombez pour un shampooing neutre. De plus, les extensions demandent une attention particulière. Pour cela, lavez-vous les cheveux 3 fois par semaine à l’aide de vos produits habituels.
     
  • Les soins : ne faites pas l’impasse ni sur votre après-shampooing, ni sur les masques. Ces derniers nourrissent en profondeur vos extensions et vos cheveux naturels. Petite astuce, pour limiter les risques qu’un rajout ne se détache, préférez un masque à corps gras non l’huileux.
     
  • La case coiffeur : toutes les 4 à semaines, une visite chez le coiffeur s’impose. Ce professionnel nettoie les points de kératine et enlève les cheveux qui se seraient emmêlés.
     

Bon à savoir
Les extensions capillaires ne sont pas sans risque. En effet, elles asphyxient vos cheveux naturels. Résultat, lorsque vous les retirez, votre tignasse est fragilisée voire très abîmée. Pour limiter la casse, préférez le rajout de seulement quelques mèches afin de donner juste du volume à votre chevelure.